Le transfert de prêt immobilier : comment ça marche ?

Vous souhaitez souscrire à un prêt immobilier mais vous en avez déjà un en cours ? Avec l’option transfert de prêt, vous avez la possibilité de déplacer le solde restant de votre ancien prêt vers le nouveau, tout en conservant le taux qui lui est propre. Cette option, à laquelle on ne pense pas toujours, peut pourtant se révéler très utile en cas d’achat d’un second bien immobilier.

Pourquoi faire un transfert de prêt ?

Il arrive parfois que l’on ait besoin de souscrire à un nouveau prêt immobilier, alors même que le premier n’a pas été totalement remboursé. C’est notamment le cas lorsque l’on a acheté un logement et que l’on souhaite le revendre et en acquérir un nouveau, plus cher que le précédent. Or, un établissement bancaire ou prêteur acceptera rarement d’accorder un nouveau crédit si les mensualités du premier ne sont pas encore remboursées.

La pratique habituelle veut donc que le propriétaire solde le prêt qu’il a en cours, afin de pouvoir souscrire à un nouvel emprunt si besoin. Il est donc sommé de payer des indemnités de remboursement anticipé. Or, l’option de transfert de prêt immobilier permet justement de conserver les deux prêts simultanément, et simplifie les démarches lors de l’achat. Elle consiste à déplacer le solde restant vers le nouveau crédit immobilier en conservant les conditions d’emprunt. Pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette option, vérifiez sur votre premier contrat d’emprunt comporte une clause relative au transfert de crédit.

Quels sont les avantages ?

Le premier avantage à cette option est que le maintien du premier prêt évite au propriétaire de devoir s’acquitter des indemnités de remboursement anticipé. Celui-ci devra seulement régler des frais de dossiers relatifs au transfert. De même, les frais pour l’ouverture du nouveau crédit seront réduits.

Le deuxième avantage au transfert de prêt, et le plus intéressant, est surtout le maintien du taux d’intérêt du premier emprunt. Les taux étant actuellement bas, il peut être judicieux de conserver un faible taux d’intérêt pour l’avenir. En effet, lors du transfert, le pourcentage auquel vous avez souscrit votre prêt immobilier reste inchangé, et vous continuez à le rembourser dans les mêmes conditions. De fait, le client conserve tous les avantages négociés lors de la signature de l’emprunt : les frais liés à la garantie et à l’hypothèque du crédit sont maintenus dans la majorité des cas. Enfin, si le contrat d’emprunt initial comportait une caution, celle-ci peut également être déplacée.

Par | 2018-04-25T16:17:13+00:00 23 mars 2018|A la Une, Prêt immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire