Prêt immobilier, tout savoir sur son remboursement

Au moment de souscrire votre prêt immobilier, vous en avez négocié le taux, la durée et la mensualité. Votre banquier vous a ensuite remis un tableau d’amortissement qui fixe l’échéancier de remboursement. Pour autant, si vous avez une rentrée d’argent imprévue, rien ne vous empêche de solder votre crédit par anticipation. Tout ce qu’il vous faut savoir sur le remboursement d’un prêt immobilier.

 

La feuille de route du remboursement du prêt immobilier : le tableau d’amortissement

Dans le cadre d’un prêt immobilier consenti à un taux fixe, vous vous verrez remettre un document clé : le tableau d’amortissement. Celui-ci récapitule chacune de vos mensualités sur la durée totale de remboursement du crédit, et surtout la ventilation entre le paiement des intérêts et le remboursement du capital restant dû. 

En examinant de plus près votre tableau d’amortissement, vous découvrirez que le paiement des intérêts est dégressif au fur et à mesure des années, c’est pourquoi on parle d’amortissement dégressif. En y rapportant le Taux Effectif Global (TEG) de votre prêt immobilier, vous serez ainsi en mesure de déterminer le montant total de ce dernier. 

Pourquoi le tableau d’amortissement est-il essentiel ? Tout simplement pour optimiser le coût de votre crédit immobilier. Vous pouvez ainsi vous interroger sur la pertinence d’effectuer ou non un rachat ou un remboursement par anticipation, ou de renégocier le taux. De la même manière, si vous décidez de revendre votre bien immobilier avant d’avoir fini de le payer, vous pourrez ainsi connaître le montant que vous tirerez réellement une fois le coût du crédit déduit. 

Bien entendu, si vous souscrivez un prêt immobilier à taux variable, vous ne pourrez pas obtenir de tableau d’amortissement, puisque les mensualités sont amenées à changer en fonction du taux du crédit.

 

Rembourser son prêt par anticipation : une bonne ou une mauvaise idée ?

Vous avez une rentrée d’argent imprévue et vous avez envie de solder votre prêt immobilier par anticipation ? Attention, cette opération n’est pas toujours judicieuse ! Dans un premier temps, vous vous reporterez à votre contrat pour vérifier s’il comporte des IRA ou des PRA, des Indemnités ou des Pénalités de Remboursement Anticipé. Si c’est le cas, elles ne peuvent pas dépasser 6 mois d’intérêts des sommes remboursées au taux moyen du prêt ou 3 % du capital restant dû, mais peuvent donc représenter une coquette somme. 

Cependant, vous pouvez être exonéré d’indemnités à condition que le remboursement anticipé intervienne suite à :

  • Un licenciement ou d’une cessation forcée de votre activité professionnelle ;
  • La vente de votre bien immobilier dans le cadre d’une mutation professionnelle ;
  • Le décès du conjoint.

 

En outre, le remboursement de votre prêt immobilier par anticipation ne sera pas avantageux si :

  • Le taux d’intérêt de votre crédit est très bas et que votre assurance de prêt a été consentie à un tarif intéressant ;
  • S’il reste moins de la moitié de la durée initiale de votre emprunt (les intérêts ont déjà été payés) ;
  • Si vous déduisez les intérêts du prêt de votre imposition sur le revenu.

 

Pour connaître le montant éventuel de vos pénalités ou déterminer si le remboursement par anticipation est une bonne idée, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller Avisofi.

Par | 2019-06-29T16:36:30+00:00 25 juin 2019|A la Une, Prêt immobilier|Commentaires fermés sur Prêt immobilier, tout savoir sur son remboursement