Les Millenials, premiers actifs sur le marché de l’immobilier

Une récente étude pour le site Logic-Immo montre que les Millenials, autrement dit les personnes de moins de 35 ans, sont les premiers acheteurs de biens immobiliers. De fait, cette génération, aussi appelée génération Y, est en partie responsable du bon dynamisme du secteur.

 

D’après une récente étude de l’Observatoire du moral immobilier, faite sur 1200 personnes ayant un projet d’achat foncier pour le site Logic-Immo, le marché des ventes immobilières doit tout aux 18-35 ans. Cette tranche d’âge, aussi appelée les Millenials, serait en effet responsable du dynamisme des ventes et aurait contribué à booster le secteur. Selon le rapport, 40% des acquéreurs immobiliers feraient partie de cette génération.

Les Millenials, optimistes pour l’avenir ?

Pourquoi cette génération se montrerait plus enthousiaste et plus confiante que les autres ? Tout d’abord grâce à un optimisme affiché envers l’avenir. C’est ce que résume Stéphanie Pécault, responsable des études chez Logic-Immo : “Les Millenials expriment un optimisme plus marqué que les autres générations d’acquéreurs immobiliers.” Cette explication est confirmée par les résultats de l’étude, qui montrent que 88% des futurs acheteurs de la génération estiment que c’est “le moment d’acheter”. Notons que parmi eux, 95% font appel à un crédit pour financer leur achat. Un chiffre expliqué en partie par des taux d’intérêts bancaires particulièrement bas, qui les incitent à réaliser un investissement. Enfin, la moitié (51%) des Millenials seraient tournés vers l’acquisition d’appartements, et 40% voudraient habiter en centre-ville.

3,5 millions d’intentions d’achat pour 2018

L’Observatoire décrit une tendance globale à l’enthousiasme de la part des futurs acheteurs, et d’un bon état général. En effet, avec un record de 3,5 millions d’intentions d’achat pour l’année 2018, soit une augmentation de 500 000 candidats à l’accession immobilière par rapport aux chiffres de 2017, le secteur se porte plutôt bien, si l’on ne prend en compte que ce paramètre.

En effet, du côté des vendeurs de biens, le chiffre reste stable, aux alentours de 2 millions. On peut donc s’attendre à une croissance de la concurrence pour l’année à venir, qui pourrait avoir pour conséquence de saturer un marché déjà tendu, notamment dans les grandes villes. Cette forte concurrence ne semble cependant pas affecter de manière significative le moral des futurs acquéreurs interrogés, qui déclarent à 75% que c’est “le bon moment pour investir”, contre 79% l’an passé. Enfin, notons que pour 78% des acheteurs du panel, les taux sont jugés comme étant actuellement attractifs.

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.

Par | 2018-04-23T14:53:23+00:00 23 avril 2018|A la Une, Prêt immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire