Location de caves : le bon filon pour investir

Il est de plus en plus courant de voir des personnes souhaitant investir dans l’immobilier opter pour l’achat de caves ou d’espaces de stockage. Ces placements possèdent de nombreux avantages que n’ont pas les investissements immobiliers classiques.

Un ticket d’entrée abordable

Comparé à l’achat d’un logement locatif, le prix d’entrée d’une cave est extrêmement modeste. Il est possible d’en trouver à partir de 3.000 euros pour 7 m² dans les villes moyennes, sachant néanmoins que les tarifs peuvent s’envoler dans les grandes agglomérations, jusqu’à 15.000 euros à Paris. Notez que vous devrez rajouter à ce prix les émoluments du notaire. Toutefois, la loi Macron plafonne ces derniers à 10 % de la valeur du bien.

Une législation plus souple

En outre, la législation relative à la location de caves est beaucoup plus souple que celle liée aux biens immobiliers classiques. Le contrat à signer entre le bailleur et le locataire ne dépend pas du statut des baux d’habitation, mais des dispositions du code civil relatives au contrat de louage des choses (article 1713 et suivants). Ainsi, le bailleur peut fixer comme il l’entend la durée et les conditions de résiliation du bail.

Peu de contraintes pour un bon rendement

Au final, la location de caves offre d’excellents rendements, pouvant varier de 5 % à 10 % avant impôt, en fonction de la localisation, de l’accessibilité et de l’état de la cave. Ajoutez cela le risque très faible d’impayés (les montants demandés étant plutôt bas) et de détérioration, et vous obtenez un placement très intéressant sans se compliquer la vie.

Place de parking : la fausse bonne idée

Dans le même ordre de prix que la cave, il est également possible de trouver des places de parking à acheter, pour ensuite les mettre en location. Même si l’idée semble intéressante à l’heure actuelle, notamment dans les grandes villes où il est extrêmement compliqué de se garer, l’évolution de la société rend cet investissement plus périlleux. En effet, les agglomérations encouragent de plus en plus à utiliser un vélo ou pratiquer le covoiturage. Il y a donc fort à parier que dans les années à venir, les places de parking deviennent moins demandées, et soient très difficiles à revendre. Méfiance !

Par | 2018-07-30T11:14:20+00:00 6 novembre 2017|Immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire