L’immobilier chez les 25/40 ans – Leur premier investissement

Nous proposons une série d’articles sur notre rapport à l’immobilier en fonction de votre tranche d’âge. Les 25/40 ans sont traités dans cet article, puis nous analyserons la tranche 40/55 ans et nous clôturerons le dossier avec les plus de 55 ans.

 

Les 25/40 ans : des acheteurs qui cherchent à se bâtir un nid grâce à un prêt immobilier

 Le bonheur n’est pas dans le pré, mais plutôt dans l’achat immobilier, si l’on en croit le sondage Immonot, qui pose la question aux Français en début d’année. Un projet répondant à différents objectifs, en fonction de la tranche d’âge des sondés. Pour les 25/40 ans, il s’agit avant tout de commencer à se constituer un patrimoine, avec l’acquisition de la première résidence principale.

 

La résidence principale : un achat pour préparer l’avenir

 L’immobilier est depuis longtemps considéré comme une valeur refuge et un investissement pour l’avenir. Étape clé dans la vie des Français, l’achat de la résidence principale permet de disposer, quoiqu’il arrive, d’un toit au-dessus de sa tête, et de préparer dans les meilleures conditions l’arrivée des enfants. C’est ainsi que la moyenne d’âge des primo-accédants s’étend de 33 à 38 ans, et que les moins de 35 ans représentent 53.3% des crédits immobiliers souscrits de janvier à mars 2019 sur le marché du neuf, 49.2% dans l’ancien.

Le contexte demeure favorable pour l’acquisition d’un premier bien immobilier, avec des taux d’intérêt très bas, même s’ils devraient avoir tendance à remonter cette année. Le crédit revient ainsi moins cher et peut s’étaler sur une plus longue durée. Courtier en prêts immobiliers, nous observons dans nos agences que la durée moyenne du prêt immobilier pour les primo-accédants est en augmentation.

Grâce à la valorisation du bien immobilier, avec des prix en hausse de 1% au troisième trimestre 2018, les 25/40 ans peuvent aussi capitaliser sur la revente de leur bien, laquelle intervient le plus souvent pour acheter un logement plus grand.

 

Le notaire, un allié indispensable du projet immobilier

 Selon les notaires de France, le prix médian d’un logement est évalué à 2 040 €/m2, et si l’on se base sur un prêt de 200 000 € sur 25 ans, les 25/40 ans peuvent acheter un logement de 98 m2 en remboursant des échéances d’environ 810 €/mois. En tenant compte de l’endettement maximum de 33%, les primo-accédants sont éligibles à un tel emprunt dès lors qu’ils disposent de revenus de 2 440 €/mois. En pratique, les conditions du prêt immobilier seront plus avantageuses si les 25/40 ans possèdent un apport personnel intéressant. Ces derniers peuvent aussi compter sur quelques aides de l’État, comme le prêt à taux zéro, reconduit en 2019, ou le prêt action logement, qui propose un taux d’intérêt attractif, aux salariés des entreprises de plus de 10 effectifs.

Pour bien acheter, encore faut-il bien sélectionner l’adresse du bien, qui sera ensuite plus facilement renégociable sur le marché immobilier. Et pour ne pas se tromper, le recours à un professionnel s’avère indispensable. Il connaît bien les tendances du secteur et peut avoir dans ses fichiers une sélection de biens intéressants.

Par | 2019-04-29T09:17:46+00:00 29 avril 2019|A la Une, Investir dans l'immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire