Prêt immobilier, à quels frais s’attendre lorsque l’on souscrit un crédit ?

Qui dit investissement immobilier, dit bien souvent prêt bancaire. Cet engagement financier s’accompagne de frais liés à la souscription au prêt immobilier, mais aussi à son remboursement. Quels sont-ils et sont-ils négociables ?

Quel est le vrai coût d’un crédit immobilier ?

Un crédit immobilier se décline globalement en trois pôles de dépense. premièrement, le remboursement de la somme empruntée initiale, qui se fait sur une durée plus ou moins longue, et qui peut aller de quelques années à plusieurs dizaines. Deuxièmement, le taux d’intérêt assorti à ce prêt, qui varie en fonction de la banque choisie, mais aussi selon les années. Enfin, troisièmement, des frais annexes liés au crédit, obligatoires et qu’il faut penser à prendre en compte pour le calcul du coût total d’un crédit : assurance de prêt, mais aussi frais d’ouverture du dossier, etc.

Le taux d’intérêt, le principal paramètre à prendre en compte

Faire un prêt immobilier, ou en d’autres termes un emprunt, a un coût, et celui ne se réduit pas au simple remboursement de la somme empruntée à la banque ou auprès d’un organisme de prêt. En effet, il faut bien entendu prendre en compte le taux d’intérêt lié à ce prêt. Le taux seul est appelé taux nominal, et il diffère selon les établissements et créanciers. Mais il convient d’ajouter certains autres frais : on parle alors du TAEG, le taux annuel effectif global. C’est ici que vous devez tenter de faire baisser les coûts, en tentant de négocier un taux le plus bas possible. Pour cela, investissez au maximum dans votre apport, et apportez le plus de garanties que vous pouvez à votre banque, qui aura tendance à être plus conciliante envers un client “moins risqué”.

L’assurance de prêt immobilier, un coût à ne pas négliger

L’assurance permet de vous couvrir en cas d’impossibilité de paiement de votre crédit. Tout comme pour le taux d’intérêt, vous avez une marge de manoeuvre sur vos frais annexes, et notamment sur le montant de votre assurance. En effet, vous n’êtes pas obligé de choisir l’assurance que votre banque vous propose, et c’est donc à vous de faire marcher la concurrence et de choisir l’offre la plus attractive, en négociant. Sachez aussi que depuis peu, vous pouvez changer d’assurance pendant le remboursement de votre crédit. Certains contrats comprennent également d’autres assurances telles que des assurances décès ou perte d’emploi, etc.

Les autres frais annexes

Lors de la souscription de votre crédit, votre banque vous facturera des frais de dossier liés à l’ouverture de votre emprunt. Il peut s’agir soit d’une somme forfaitaire fixe, soit d’un pourcentage lié au capital emprunté. Ces sommes vous sont communiquées avant l’ouverture du dossier, et il convient donc de les prendre en compte en prêtant attention à la mention HT (hors taxes) ou non. Enfin, les contrats incluent également des pénalités pour remboursement anticipées, qui correspondent à des frais liés à l’arrêt anticipé de votre emprunt si vous le rachetez ou le soldez plus tôt que prévu. Ici encore, ces frais peuvent être négociés voire supprimés selon les cas.

Pour toute demande d’information, nous vous proposons de contacter l’agence Avisofi la plus proche de chez vous, en cliquant sur la carte des agences de courtiers en prêts immobiliers.

Par | 2018-10-29T09:53:00+00:00 23 octobre 2018|A la Une, Investir dans l'immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire