Emprunter en couple : quelle quotité choisir pour son assurance ?

 Dans le cadre d’un emprunt immobilier en couple, la question de la quotité d’assurance, c’est-à-dire de la répartition de la couverture entre les deux emprunteurs, doit se poser. C’est en effet elle qui fixe dans le contrat la part d’assurance répartie entre les deux membres.

Qu’est-ce que la quotité ?

Lorsque vous souscrivez à un prêt immobilier, vous souscrivez également à une assurance emprunteur dans le même temps. Elle vous permet de vous couvrir, vous et votre co-emprunteur s’il y en a un, en cas de difficulté de remboursement de votre emprunt ou de sinistre (décès, incapacité, etc.). Lors de la signature du contrat,une quotité d’assurance devra être choisie. Ce que l’on appelle “quotité” fixe la part du capital emprunté que l’assureur pourra prendre en charge. Lorsque l’on est seul à emprunter, la quotité n’est pas difficile à choisir : elle s’élève alors à 100% pour l’emprunteur.

La quotité dans un emprunt en couple

En revanche,  en cas d’un emprunt immobilier contracté à deux (comme c’est le cas dans près de 75% des souscriptions d’emprunt de ce type), la quotité à choisir peut varier. Elle est alors à diviser entre “les deux têtes”. Plusieurs configurations sont alors possibles, en fonction du profil des emprunteurs (situation professionnelle et financière, état de santé, etc.) et de leur capacité de remboursement. De fait, logiquement, lorsque l’un des deux emprunteurs gagne plus d’argent que l’autre ou que ses perspectives professionnelles sont plus hautes, il est de coutume que ce soit lui qui voie sa quotité majorée au profit de l’autre.

Quel taux choisir entre les emprunteurs ?

Il convient alors de répartir les taux de quotité entre les deux personnes. La cotation de base est généralement de 100%, à répartir entre les deux têtes selon un pourcentage. Vous pouvez alors opter pour une répartition égale, c’est-à-dire de 50% chacun. Ainsi, si vous empruntez 200 000€, chacun bénéficiera d’une couverture à hauteur de 100 000€. Mais nous l’avons vu, il existe des configurations différentes, où la quotité de l’un des co-emprunteurs est plus élevée. Vous pouvez alors choisir une répartition à 60%-40% ou 70%-30%. Toujours pour un taux de 200 000€, l’un sera alors assuré à 140 000€ et l’autre à 60 000€, dans le cas d’un 60%-40%.

Sachez qu’il est également possible d’augmenter la quotité à hauteur de 200% , soit 100% sur chaque emprunteur. Il s’agit alors de la couverture maximale, qui permet de rembourser intégralement le coût du crédit en cas de décès d’un des deux emprunteurs. Cette option, qui est la plus chère, permet une protection totale du second co-emprunteur. Vous pouvez cependant opter pour une option intermédiaire, qui s’élève à 75% par emprunteur.

Retrouvez d’autres définitions dans le lexique du prêt immobilier.

Par | 2018-04-25T16:17:25+00:00 23 mars 2018|A la Une, Prêt immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire