Quel est l’intérêt d’un crédit in fine comparé à un prêt amortissable ?

Pour financer votre crédit immobilier, il est intéressant d’utiliser le crédit in fine à la place d’un prêt amortissable classique dans certaines situations, selon votre situation de départ. Avisofi vous en explique le principe, avec ses avantages et ses inconvénients. 

Définition du crédit in fine

Issu du latin « in fine », le crédit in fine est un prêt immobilier dont on ne rembourse mensuellement que les intérêts, et la totalité du capital à la fin de la durée du prêt. Il s’étale sur une durée de trois à quinze ans. Il est nécessaire d’emprunter au minimum 21 500 euros pour pouvoir en bénéficier. Pendant la durée du prêt, une épargne existante ou à constituer, par exemple une assurance-vie, va fructifier et vous permettre de rembourser le capital emprunté à la fin.

En comparaison, lors d’un prêt amortissable classique, vous payez chaque mois le capital emprunté avec les intérêts, et pouvez négocier le taux d’emprunt.

Quelques avantages du crédit in fine

Un avantage fiscal

Les personnes principalement concernées sont les investisseurs locatifs et celles qui sont à l’aise dans les montages financiers, imposées à un fort taux ( 30% minimum, et conseillé à partir de 41% ). L’avantage est surtout d’un point de vue fiscal. En effet, ce type de prêt permet de déduire le montant des intérêts et réduire son imposition, en profitant de placements performants. L’argent placé sur l’assurance-vie chaque mois génère des intérêts. La combinaison finale peut vous faire gagner davantage que ce que vous payez à la banque pour votre prêt.

Le prêt in fine se révèle intéressant pour les personnes redevables de l’impôt de solidarité sur la fortune. La dette restant la même, cela n’ augmente pas le patrimoine net. Dans ce cas, il est fiscalement plus avantageux d’opter pour des bons de capitalisation, comptabilisés à leur valeur d’entrée, plutôt qu’une assurance-vie, revalorisée tous les ans.

Un protection accrue 

Le crédit in fine apporte une protection accrue aux héritiers du souscripteur. En cas de décès de ce dernier durant la durée du prêt, l’assurance rembourse l’intégralité du montant emprunté à la banque. Les héritiers récupèrent non seulement le logement intégralement payé, ainsi que le bénéfice lié à l’assurance-vie souscrite.

Quelques inconvénients du crédit in fine

Réservé à certains

Les banques proposent ce type d’opération financière aux personnes qui sont en capacité de rembourser le capital restant dû à la fin, donc des personnes qui disposent déjà d’un patrimoine important, ou ayant d’excellents revenus stables.

Un montage compliqué 

Etant plus compliqué qu’un prêt amortissable classique, vous devez vous assurer que ce montage est avantageux pour vous. Vérifiez que les réductions d’impôt et les intérêts de l’épargne sur l’assurance-vie soient supérieurs au coût supplémentaires des intérêts du prêt in fine. Pendant cette période de taux d’emprunt faible, les gains procurés sont moins avantageux par rapport à un prêt amortissable classique. Les intérêts rapportent très peu quand les taux sont bas.

 

Par | 2018-11-02T12:09:27+00:00 2 novembre 2018|A la Une, Prêt immobilier|Commentaires fermés sur Quel est l’intérêt d’un crédit in fine comparé à un prêt amortissable ?